Publicat: 24 Noiembrie, 2015 - 07:26
1959: Generalul de Gaulle si satul Colombey Doua Moschei
 
Un discurs al celui de-al 18-lea preşedinte francez, Charles de Gaulle, pare mai actual decât oricând. Discursul, ţinut spre sfârşitul războiului franco-algerian, relevă diferenţele majore dintre cele două culturi şi avertizează în privinţa integrării populaţiei arabe şi berbere în Franţa. Generalul vorbeşte despre consecinţe promovorarii unor astfel de politici pentru viitorul Hexagonului.
 
"E foarte bine ca exista francezi galbeni, negri sau mulatri. Arata ca Franta e deschisa tuturor raselor si ca are o vocatie universala. Dar cu conditia ca ei sa ramina o mica minoritate. Daca nu, Franta nu va mai fi Franta. Suntem totusi, inainte de toate un popor european de rasa alba, de cultura greco-latina si de religie crestina.
Sa nu veniti sa povestiti basme. Musulmanii? V-ati dus sa-i vedeti?
I-ati privit cu turbanele si djelada-urile lor? Vedeti bine ca nu sunt francezi. Cei care propovaduiesc integrarea au un creier de pasarica, chiar daca sunt foarte savanti. Incercati sa integrati uleiul si otetul, agitati sticla si dupa o vreme se vor separa din nou. Arabii sunt arabi, francezii-francezi. Credeti ca populatia Frantei ar putea absorbi 10 milioane de musulmani care maine vor fi 20 si poimiine 40? Daca noi facem integrarea (Franta cu Algeria), daca toti arabii si berberii din Algeria vor fi considerati francezi cum ii vom impiedica noi sa nu vina in Franta continentala cind nivelul vietii e mult mai ridicat?
Satul in care m-am nascut eu nu se va mai chema Colombey-Doua Biserici ci Colombey-Doua Moschei”.
 
Textul original al discursului:
„C’est très bien qu’il y ait des Français jaunes, des Français noirs, des Français bruns.
Ils montrent que la France est ouverte à toutes les races et qu’elle a une vocation universelle. Mais à condition qu’ils restent une petite minorité. Sinon, la France ne serait plus la France . Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et de religion chrétienne.
Qu’on ne se raconte pas d’histoire! Les musulmans, vous êtes allés les voir ? Vous les avez regardés avec leurs turbans et leurs djellabas ? Vous voyez bien que ce ne sont pas des Français. Ceux qui prônent l’intégration ont une cervelle de colibri, même s’ils sont très savants. Essayez d’intégrer de l’huile et du vinaigre. Agitez la bouteille. Au bout d’un moment, ils se sépareront de nouveau. Les Arabes sont des Arabes, les Français sont des Français. Vous croyez que le corps français peut absorber dix millions de musulmans, qui demain seront vingt millions et après-demain quarante ? Si nous faisions l’intégration, si tous les Arabes et les Berbères d’Algérie étaient considérés comme Français, comment les empêcherez-vous de venir s’installer en métropole, alors que le niveau de vie y est tellement plus élevé ? Mon village ne s’appellerait plus Colombey-les-Deux-Églises, mais Colombey-les-Deux-Mosquées”.
Général Charles du Gallle, 5 mars 1959